FOOL’S PARADISE T.1

La super-idole Sela Hiiragi a été gravement blessée dans un attentat à la bombe. Tout le monde pense que l’auteur des faits pourrait être Kazutaka Nichiya, un garçon ayant commis plusieurs attentats à la bombe quelques années plus tôt, alors qu’il avait 13 ans. Après cet incident, l’amour qu’éprouvent les fans pour Sela fait place à une haine collective à l’égard du criminel. Comment empêcher que le chaos se propage ? Dans un pays devenu incontrôlable, la police aura fort à faire pour retrouver le criminel et apaiser les tensions…

 

EDITIONS KANA
21 SEPTEMBRE 2018

IDOLE, THRILLER, CRIMINALITE JUVENILE, SEINEN

Idole.
Un terme nouveau pour moi. Japon dont j’en ignore toute la culture. Fool’s Paradise montre cette fascination pour quelques figures. Notoriété rapide mais cascade tout aussi aisée. Culture où certains visages deviennent les coqueluches d’une population, d’une nation. Visages sur lesquels reposent des milliers de paires d’yeux, épiant le moindre mouvement, la moindre parole, détectant la plus infime des failles. Perfection que réclament les fans. Adoration nécessitant d’incarner les fantaisies et rêves d’autrui.
Criminalité juvénile.
En parallèle se joue l’histoire d’une criminalité juvénile. Enfants sous la barre des dix-huit ayant commis des meurtres. Responsabilité attribuée. Que faire d’eux ? Mort que voudraient certains, et réhabilitation que souhaitent d’autres. C’est pourtant la peine de mort qui est autorisée pour les plus dangereux. Mettre un terme. Anéantir le Mal.
En vain.
Débordement de la foule.
C’est à l’extrême que pousse le récit. Créer la panique. Créer le désordre. Mener les fans vers la haine. Engendrer une armée de ceux qui ne faisaient qu’écouter de la musique. Fool’s Paradise propose un propos fascinant ; cette modulation du fanatisme, en plus de s’engouffrer dans un récit policier. Jusqu’où peuvent-ils aller pour défendre celle dont ils sont fans ?
Un premier tome aux thèmes forts. Un thriller qui se met en place à la moitié des pages, offrant un rebondissement inattendu lorsque la dernière page se dévoile. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s