MORIARTY T.2 & T.3, HIKARU MIYOSHI

Soupçonné du meurtre du comte Drebber, Sherlock Holmes a été arrêté et incarcéré par Scotland Yard. Afin de démasquer celui qui a manigancé ce piège, Sherlock Holmes prend l’enquête en main… Avec l’entrée en scène du célèbre détective, décidé à faire la lumière sur les zones d’ombre de l’Empire britannique, l’ambitieux « projet » de William entre dans une nouvelle phase.

 

MORARITY T.2 & T.3
HIKARU MIYOSHI
ÉDITIONS KANA
2018
ENQUÊTE, ANGLETERRE

 

D’un premier tome que j’avais adoré, appréciant de découvrir un personnage assez méconnu, laissé au ban et trop peu souvent évoqué, j’ai pu lire le second et troisième tome de cette série publiée par les éditions Kana.

Si le premier tome présentait le personnage, son enfance et finalement l’avènement de ses premières volontés criminelles, le second tome se focalise sur la rencontre avec Sherlock Holmes, tandis que le troisième met en route l’écho aux différents romans de Conan Doyle.

DUALITÉ.
Sherlock se voit doté d’un faciès de filou séducteur, à contrario de Moriarty qui est cantonné à une trombine plus sérieuse et peut-être plus dangereuse, car moins expressive. Une opposition de traitement qui se retrouve sur les couvertures et dans le dessin, différenciant ainsi les caractères, sans toutefois les opposer.
RÉINVENTER SHERLOCK HOLMES.
Reprendre à l’exactitude les affaires évoquées dans les romans de Conan Doyle n’aurait eu que peu d’intérêt. Ici, les enquêtes sont réemployées, et réinventées à de plus sombres machinations. Du Chien des Baskerville, il n’est plus uniquement question d’un animal attaquant les héritiers d’une illustre famille. Le surnaturel fait place à un polar, un histoire teintée de noir et ignoble vérité.
FAÇONNER UN MÉCHANT.
Moriarty se fait légèrement absent de ces deux tomes, restant en retrait, devenant peu à peu cette figure fantomatique qu’il est dans les romans. Un croquemitaine, un marionnettiste qui met en place chaque ficelle et attend de les voir s’agiter. 


Pour autant, l’aspect purement criminel n’est pas mis en avant, pas plus que sa qualité de grand méchant. Au contraire, Moriarty se présente comme une figure défendant le peuple, ayant encore des idéaux. Un choix de trajectoire intéressant, qui éloigne des clichés et offre une vision fascinante pour un personnage dont on ne connait que trop peu d’informations.
 
 

 

Un commentaire sur « MORIARTY T.2 & T.3, HIKARU MIYOSHI »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s