LE SIGNAL, MAXIME CHATTAM

LE SIGNAL
MAXIME CHATTAM
ÉDITIONS ALBIN MICHEL
24 OCTOBRE 2018
HORREUR, FANTASTIQUE, FANTÔMES
Maxime Chattam. Un nom qui apparaît souvent. Un auteur qu’on me recommande. J’essaye, une fois. Léviatemps. Pas convaincue. Je repose le livre. Est publié le Signal en fin d’année dernière. Une quatrième de couverture qui m’intrigue, assez pour que j’en retienne le nom, souhaite y revenir plus tard. Sorcière. Maison hantée. Des thèmes que j’apprécie, que j’ai envie de découvrir sous la plume de cet auteur. Une lecture durant les vacances. Roman lu en trois jours, à trépigner d’impatience de connaître la fin, tout en gigotant de trouille sous la couverture.

 

Convoquer le quotidien.
C’est par la banalité du quotidien que s’amorce l’horreur. Une famille qui s’installe dans une ville reculée. Une maison d’apparence parfaite mais regorgeant de secrets sous ses planches. Des enfants curieux et débrouillards. Surgissent alors les dangers, ces informations légères au commencement, de quoi trembler, un peu. Chattam parvient à créer un crescendo de l’horreur, tout en conservant cette terreur du quotidien : épouvantails, rasoirs, ombres. Ce qui semble inanimé ou inoffensif prend vie, s’acharne. Fabulations d’enfants ou vérité ? Le roman laisse croire au lecteur la version qu’il souhaite, prend l’allure d’un polar sur les premiers chapitres, et s’engage sur la voie du fantastique.

 

Triptyque de l’apocalypse.
Roman qu’on pourrait qualifier de chorale. Il présente trois visions. Trois groupes. Les enfants et leur imagination prompt à déborder, assimiler. Les enquêteurs, suspicieux des meurtres en abondance mais trouvant résolution médicale. Puis, les parents, ces figures piégées entre l’envie d’y croire, et de trouver une raison à ce déchainement.

 

Un roman qui emmène aux frontières de l’horreur.
L’irréel devient palpable. L’impossible devient réalité.
Un titre curieux qui prend tout son sens à la fin.
Une lecture qui hausse la terreur à chaque chapitre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s