S.T.A.G.S T.1, M.A BENNETT

Meurtrière. Mais sans avoir l’intention de tuer. J’ai donc des circonstances atténuantes. Et avant que vous ne perdiez toute compassion, je n’ai pas donné la mort de mes propres mains. Nous étions en groupe. Comme dans une chasse à courre. D’abord, je dois vous parler de mon lycée. Tout part de là. STAGS est la plus vieille école d’Angleterre. La partie la plus ancienne date de 683… Et puis, bien sûr, il y a Henry de Warlencourt. Vous avez peut-être entendu parler de lui sur le Net ? Ou alors vous avez vu sa photo aux infos ? Personne n’aurait pu imaginer quel monstre il était. Moi non plus. Jusqu’à ce que je reçoive l’Invitation…

Une école huppée. D’anciennes traditions. Une nouvelle élève qui tente de se faufiler entre les couloirs, de trouver une place dans un milieu aristocratique qui n’est pas le sien. Des têtes couronnées de prestige qu’on observe de loin, envieux, curieux. Majestés écrasant les curieux d’une remarque acerbe. Puis, c’est une invitation qui vient chambouler l’histoire.

S.T.A.G.S. C’est une couverture qui attire l’oeil, encore. Un titre également. Cerfs. Du résumé, je n’en lis rien, et après avoir achevé le livre, je me rends compte que la quatrième de couverture en révèle de trop. Etre dans l’ignorance permet une surprise d’autant plus grande. Gardez une paupière close, survolez le résumé, et décortiquons cette lecture.

Les écoles huppées abritant des secrets ne sont pas rares dans les romans. C’est même un terrain propice à d’odieuses manigances, et traditions singulières. Ici, la technologie est abandonnée en lisière. Bye-bye smartphones, télévision, réseaux sociaux. On met au rebut ce qui distrait l’esprit. C’est dans cet univers étrange que s’insère la narratrice, et personnage principal du roman : Greer.

Singularité du récit, la fin est contée dès le début. Meurtres, victimes, et bourreaux sont nommés au commencement du roman, ce qui peut être perturbant pour ceux qui apprécient une fin surprenante. Cependant, si la fin est expliquée dès le début, les détails de cette finalité sont à découvrir au travers des pages, et c’est là que se forge l’intérêt du roman : chaque phrase du personnage, chaque action mène vers la finalité qu’on lui connait, et il n’est pas rare de se surprendre à penser “mais pourquoi tu vas par là, pourquoi tu fais ceci”. Ce choix de narration offre ainsi une mise en abime plus rapide, dans le sens où le lecteur se pose comme spectateur qui ne peut agir et qui sait ce qui va arriver.

L’école est abandonnée pour un autre terrain… de chasse.. La demeure d’Henry de Warlencourt. Evidemment décrit comme le beau-gosse de l’école, il n’en cache pas moins d’odieux secrets. Week-end de chasse ? Les proies sont autres que des animaux. De cette partie du récit, j’en attendais probablement plus de détails, d’actions, de psychologie mais il faut garder en tête que c’est un roman pour adolescents et non un thriller adulte. Une fois qu’on reprend conscience de ça, il est donc évident que S.T.A.G.S n’aurait pu être plus lourd de descriptions. Toutefois, il faut souligner l’enchainement efficace des actions. L’ennui ne gagne jamais, bien au contraire, c’est une envie furieuse de tourner les pages qui saisit le lecteur ; pour preuve, j’ai achevé la lecture en deux jours de frénésie.

Et cette fin ?
Elle n’est pas si évidente que celle présentée au début.
Un tome 2 viendra compléter les questionnements qui surgissent quand se tourne la dernière page. Et j’ai hâte d’en découvrir plus à propos de cette étrange école. 

 

 

qabchsg

Un commentaire sur « S.T.A.G.S T.1, M.A BENNETT »

  1. Bonjour,
    Bizarre, bizarre ce livre. Pas pour moi, j’aime savoir les tenants et aboutissants lorsque je ferme un livre.
    Bonne journée, FLaure

    J'aime

Répondre à flaure47 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s