1, 2, 3 NOUS IRONS AU BOIS, PHILIP LE ROY

Lassée de réviser pour le bac, Fanny surfe sur les réseaux sociaux et s’inscrit à un jeu nommé Ne reviens pas. Elle est emmenée dans une forêt avec neuf autres adolescents. Le but des participants est d’user de tous les moyens légaux pour pousser les autres à quitter ce lieu. Fanny découvre qu’il n’y a pas assez de kits de survie pour tout le monde et que le réseau ne fonctionne pas.

EAU DOUCE

Ne reviens pas. Ce sont trois mots qui apparaissent sur l’écran de téléphone de Fanny. Une publicité pour un escape game se déroulant durant l’été et avec à la clé, une popularité sur les réseaux. Fatiguée de réviser pour le bac, ennuyée par quelques tracas, elle s’inscrit, passe les sélections et se retrouve propulsée dans une forêt, en pleine nuit.

Neuf candidats.
Le but ? Filmer son aventure et être le dernier survivant.
Les outils ? Des kits de survie disséminés à travers les bois.

Elle s’avance, la trouille aux tripes. La forêt est dense, et le réseau est nul, empêchant toute utilisation d’application de guidage. Il faut s’en remettre à une boussole et à son instinct.

Tous les coups sont permis tant qu’ils ne blessent ou ne tuent aucun concurrent. Les bagarres, insultes et stratagèmes pour effrayer les autres s’accumulent. 

L’horreur s’immisce doucement entre les chapitres. D’abord insidieuse, la peur rampe entre les mots, et fait surgir des questionnements à propos de la finalité de l’espace game. Est-ce réellement un jeu innocent ? Pourquoi les boussoles indiquent toutes un nord différent ? Et ces visages blancs que chaque candidat semble apercevoir… fantôme ou hallucination collective ?

La plume est efficace, ne s’embarrasse pas de détails, on va à l’essentiel et les frissons gagnent facilement l’échine au fur et à mesure que les personnages découvrent l’envers du décor. Philip Le Roy conçoit un roman d’horreur en y incorporant toute la culture adolescente, et notamment la puissance des réseaux sociaux, ainsi que leurs dérives.

Un commentaire sur « 1, 2, 3 NOUS IRONS AU BOIS, PHILIP LE ROY »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s